Accueil  |  Publications  |  Forum  |  Contact
 

Collectif des Victimes de Dysfonctionnements Judiciaires et Administratifs










RECETTE … DE CUISINE GRENOBLOISE


PIGEONS en sauce à la Foutarde de Maux


* * *


(c’est pour séparer les paragraphes : cf article précédent)


Piètre cuisinière sans tablier et sans étoile, comédienne amateur habituée à certaines loges, seulement théâtrales, une de nos membres bien musclée, FeMme d’officier supérieur ayant vécu un incroyable parcours du combattant, vient de nous livrer son histoire déjà publiée dans un excellent livre « Les démons du Crédit Agricole » du non moins excellent JL IZAMBERT édition … journaliste d’investigation,

Mais qui mérite d’y revenir et de s’y attarder …


AU MENU :


* Entrées : Avocats … bien mûrs … et salades composées
* Plat de « résistance » : Pigeons farcis … brochettes de loups
* Dessert : Noix de Grenoble enrobées …
* Le tout : bien arrosé … en prenant une caisse …


Nous sommes en 1995 : L’armée française vient de perdre un de ses officiers, reconverti dans le « rachat d’entreprises » de charpente, bercé sans doute dans son enfance par notre Johnny national : Si j’étais un charpentier et si tu te la pelais Marie … anne …

Ce noble ancien officier à particule, reconverti, rachète donc une seconde entreprise en Juin 1995 … se présentant à une assemblée générale en une qualité d’actionnaire usurpée, puisqu’il violera au passage … les statuts de ladite société : il encaissera ainsi quelques 2.600.000 Francs de dividendes qui lui permettront ensuite de … racheter l’entreprise !

Fort bon gestionnaire à n’en pas douter, il se verra en grande difficulté financière 1 an et demi après sa prise de fonction, bien qu’ayant pris le soin de réembaucher l’ancien Président cédant … au motif de prendre sa retraite !

Se voyant refuser des chèques par la Banque (Crédit Agricole) il décidera alors de revendre sa « boite » … vide … en falsifiant son bilan … certifié par un commissaire aux comptes.

Nous arrivons en 1997 … et le pigeon ancien officier lui aussi … arrive … convolant en justes noces sous la communauté avec sa pigeonne … sur un plateau d’argent … suite à une annonce de recrutement que passera un journal interne de l’armée.

Le pot aux roses sera très vite découvert, tout comme le commissaire aux comptes … JM ROUSSEAU, qui se révèle ainsi … au Parquet … bien glissant …

Je suis tombée par terre, c’est la faute à Voltaire, le c.. dans le ruisseau c’est la faute à Rousseau.

La brigade financière de Lyon, ville des « petits bouchons », enquêtera … M. Le Procureur de Bourgoin Jallieu … classera sans suite … malgré le délit de faux bilan et des abus de biens sociaux.

Ainsi donc alors que les enquêteurs reconnaissent des délits, il y a classement sans suite … revu et corrigé par un nouveau procureur quelque 2 ans après.

Le « pigeon » se voit également mis sur le grill et accusé … et devra rembourser … ses salaires … au liquidateur … qui aura liquidé l’entreprise sans poursuivre l’auteur d’une banqueroute frauduleuse !! L’actionnaire frauduleux et ses complices connaissent bien tous les ingrédients de la recette, y compris celle des impôts.

La « pigeonne » se voit écartée … des débats pour n’être pas « victime directe » Plus de 560.000 Francs versés par sa communauté à un actionnaire frauduleux, ne fait pas d’elle une victime … alors même que le notaire aura « oublié », le pauvre homme, d’enregistrer la vente et de la déclarer légalement … protégeant ses assises …

Et pour cause : la vente de 1995 réalisée avec les caisses de l’entreprise, n’avait pas été ni déclarée ni enregistrée .. Sous la nappe n’y avait-il pas des dessous de table ???

Au pays des étoiles * * * FM, on porte … haut … aussi ses croix : la preuve en images

Le jugement de la Cour d’Appel de Grenoble)

Cela fait plus de 10 ans que cette cuisine grenobloise, au pays des noix … mijote à feu doux … bien qu’au jugement dernier de Mars 2008, « la cession de parts notariée n’est pas établie au dossier »… sans autres commentaires … de la part du Président de la Cour d’Appel chambre commerciale de Grenoble.

A ce jour les pigeons déplumés, ne sont toujours pas indemnisés, l’escroc et ses complices étoilés et « croisés » savourent toujours et encore, ce menu croustillant … qui vaudra sans doute quelques étoiles supplémentaires à leur « guide » qu’on pourrait intituler :

SI L’ATTENTE EN AVAIT … ON L’APPELERAIT MARIANNE …


Comme il fait bon d’être bien au chaud sous des couvertures, au pays de Marianne, notre « chère » République et ses valeurs, encore une fois violée … dans ses lois comme le sont ses enfants dans leurs droits … plutôt que d’être à l’ombre …

Décidemment : « Plus on s’élève et plus ceux qui ne savent pas voler nous voient petits » … petits, petits … disait F. NIETZSCHE

« J’aime bien les fêlés … c’est par eux que passe la lumière », disait aussi le regretté Michel AUDIARD.

« On avait compté sur cette idée que personne n’oserait attaquer des hommes célèbres environnés d’une grande illusion. J’ai laissé derrière moi toutes ces faiblesses, je n’ai vu que la vérité et je l'ai dite » disaient SAINT JUST … et la pigeonne …

QUE LA JUSTICE SOIT FAITE

#




© 2008 - SK


E-mail:  lianeporte38@aol.com